Nous sommes dans une crise de civilisation

Quittons les vieux schémas et la logique binaire du bien et du mal, il n’y a qu’un potentiel de croissance, un pont vers la conscience, ce qui est accompli ou pas accompli. L’épisode que nous traversons en ce moment n’est pas le mal, mais face au danger grandissant c’est le moyen que la vie met en place pour nous faire prendre conscience de nos comportements inadaptés en regard du vivant, ce vivant d’où nous provenons.


Notre existence bouleversée, confrontée à nos certitudes passées et illusoires réclament un ajustement profond de notre manière de vivre dans tous les domaines. Aujourd’hui si l’humanité veut écouter la leçon induite par le confinement dû à cette pandémie planétaire, elle est alors en pleine mutation et a le pouvoir de prendre en main son vrai destin. Il nous faut sortir du mental et de ses vieilles habitudes conditionnées, pour entrer dans l’expérience de l’amour inconditionnel avec l’unité. Seul l’amour est capable de toutes les mutations. Il accepte, il comprend, il pénètre, il transforme. Qui décide si ce n’est cette part-là en chacun de nous, cette relation profonde avec soi-même.

Alors nous serons prêts au grand changement et en phase avec ce que proposent tous les prophètes : unir la spiritualité à la matière, le ciel et la terre.
À l’heure où les solidarités extraordinaires se réveillent, que nous prenons conscience que nos destins sont liés, entrons dans cette dynamique de croissance, d’accomplissement qui est à l’intérieur de nous, « vas vers toi, rentre chez toi ». C’est une façon naturelle confiante et durable de coopérer avec le souffle de vie en se laissant guider par la sagesse créant du vivant augmenté.
Dans le silence qui est « rentrer en soi » se construit les solutions de notre avenir passant par l’inspiration, l’intuition, le contact avec l’essentiel.
Le silence est énergie d’acceptation se répandant dans tout l’être. Dans ce silence nous sommes meilleurs et c’est ce dont la vie a besoin pour poursuivre son œuvre en nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *