Je suis la réponse que je cherche

LE SILENCE CONSTRUCTEUR.

Dans le silence de mes entrailles JE SUIS LA RÉPONSE QUE JE CHERCHE.

Nous sommes CONSTRUCTEUR DE NOUS-MÊME à l’intérieur et ensemble quo-responsables des situations que nous attirons à l’extérieur.

Notre pensée agit sur la matière.

Croire en soi agit sur soi.

Au fond de nous, L’AMOUR SAIT ce que nous voulons vraiment. Mais les scories du mental compliquent les choses et la peur de TOUCHER LA SOURCE CRÉATRICE en soi nous déplace dans la paresse d’y arriver.

TOUT CHEMIN DE VIE PASSE PAR L’AMOUR, EST AMOUR.

Il ne peut pas y avoir de chemin de vie équilibré s’il n’y a pas d’abord l’amour de soi, puis des autres, de la nature… qui sont innés et interdépendant dans l’être humain.

L’étique d’une vie basée sur le respect de soi, des autres et du monde va chercher sans relâche à se connaître pour CONSTRUIRE brique par brique, l’espace inspiré servant le nouveau.

Tester, expérimenter, s’explorer, pour FAIRE L’EXPÉRIENCE DE L’ÊTRE INNÉ, DE L’UNITÉ EN SOI.

Toujours, cela pousse à s’aimer sans fard et à croire en soi, et dès que l’on est vrai cela devient universel.

Le corps est l’instrument que saisit la conscience pour explorer la matière. Mon corps à l’écoute, répond à mon fond intérieur et dans l’unité inspirée LE BONHEUR QUE JE SUIS EST CRÉATEUR.

Pour être heureux il ne faut cependant pas avoir envie d’avoir raison, mais plutôt continuer à apprendre, rester sur LE CHEMIN DE L’HUMILITÉ, C’EST LA VOIE DE L’AMOUR VAINQUEUR.

En dehors de l’amour tout n’est qu’illusion. NOUS AVONS LE CHOIX ENTRE AMOUR ET ILLUSION, UNITÉ ET SÉPARATION. Tout est possible.

Dieu nous a créé à son image, c’est dire le pouvoir et la puissance qu’il a mis dans nos mains. Sans cette conscience-là nous sommes dans la tiédeur.

Le chemin de la foi, le chemin vers soi, c’est d’être touché par l’invisible, son invisible, sentir l’invisible non séparé, unir le ciel et la terre en soi. Alors, ce qui va construire l’avenir c’est de vivre authentiquement le présent dans la lumière de ce rapprochement.

Le silence constructeur

Dans un monde d’agitation permanente, le silence nous ramène à l’essentiel

Continuer la lecture de Le silence constructeur

A l’écoute du silence intérieur

L’être humain est le dernier maillon en date de la création, comme l’est avant lui le minéral, le végétal et l’animal. L’homme, l’humain est comme un point exceptionnel de l’histoire à l’endroit où la nature prend conscience d’elle-même s’interrogeant sur son propre destin. L’écoute de son silence intérieur le pousse toujours plus loin vers une conscience de lui-même paisible et aimante. Cette conscience s’éveille en lui lorsque son mental se calme. C’est alors plonger dans le silence intérieur pour revenir à l’essentiel, lui-même.
La conscience n’est pas encore une fonction naturellement implantée chez l’humain. Elle n’est pas non plus gratuite, il faut produire un effort pour y accéder, elle est reproductible certes mais par une pratique dont les effets resteront malgré tout éphémères. La dimension spirituelle et ses outils associés sont la condition de notre progression intérieure et la promesse d’un passage de notre nature inférieure (notre passé personnel) à notre nature supérieure (notre futur individuel), c’est-à-dire ce pourquoi nous sommes tous promis sur terre, à notre propre évolution individuelle, le meilleur de nous-même vecteur de l’Homme nouveau, d’une vie sans cesse renouvelée.

Continuer la lecture de A l’écoute du silence intérieur

Pietà

Enfant, vouloir juste être accepté
prêt à tout sans compter pour sentir l’amour et la joie circuler
difficile alors de se conformer à la froideur des règles, aux tractations
à l’incohérence et au rejet
alors que l’âme toute simple espère la communion
en sincérité et amour partagé
et comme un canard boiteux, se sentir refoulé,
mais ce monde où il est utile de grandir n’est pas le mal, il a ses raisons et peut bouleverser.
Oui c’est ça mon ami dans ta différence acceptée la paix t’a transformé
cette vérité te protège, réchauffe ton cœur et t’a libéré
la lumière qui éclaire et épanouit le monde n’a pas vacillé.
Ton cœur, toujours laisse-le parler
n’oublie pas, j’aime ce que tu es.

La Pietà est une statue en marbre de Michel-Ange de la basilique Saint-Pierre du Vatican à Rome, représentant le thème biblique de la « Vierge Marie douloureuse », tenant sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix avant sa Mise au tombeau, sa Résurrection et son Ascension. Wikipédia

Le combat d’un monde meilleur pour qui pour quoi ?

SE TROUVER EN VÉRITÉ est un combat essentiel et toujours difficile.
Être dans le meilleur de soi-même participe d’un engagement propice à la sérénité. Une évolution intérieure en marche est nécessaire où chacun, non séparé,  est une histoire unique, dépositaire d’une vérité qui le rend unique et qu’il lui appartient de vivre.
CHAQUE PARTIE PEUT-ELLE EXISTER SANS LE TOUT ?
Un monde qui cherche sans cesse des solutions extérieures à travers la religion d’un progrès aveugle pour modifier artificiellement son existence, s’affaiblit. Il reste une impasse individualiste sans cohérence harmonieuse avec l’ensemble de son environnement. Donc un poison contre lui-même.
Nous sommes à l’heure d’une RÉVOLUTION MENTALE, spirituelle, écologique, sociale, économique  et politique où l’humanité est à un RENDEZ-VOUS URGENT et incontournable avec elle-même.

Continuer la lecture de Le combat d’un monde meilleur pour qui pour quoi ?

Vers une écologie intégrale

Là où l’homme est responsable envers le reste de la création confiée à lui-même.

Tout est lié dans notre monde. L’empreinte colossale des activités humaines, par les effets de la civilisation industrielle, a précipité la terre dans une nouvelle ère géologique où tous les écosystèmes sont affectés. Les problèmes nombreux et leurs origines ne sont plus ignorées par personne. Réchauffement climatique, Catastrophes écologiques, extermination accélérée des espèces, sols rendus infertiles, migrations politiques et climatiques de masse, violences des systèmes économiques envers les humains et les écosystèmes, la pollutions et ses conséquences, la déforestation, les ouragans, les inondations, les innombrables incendies dévastateurs… Partout, des perturbations majeures portées à notre civilisation se font ressentir gravement, s’accélèrent et sont le fait en grande partie de notre mode de vie. Dans une culture comme la nôtre où même la consommation du superflu est reine, oserons-nous remettre en cause notre façon de consommer et le principe de croissance qui en découle, cette tumeur économique qui aujourd’hui détruit la planète ? Une « industrialisation verte » ou des lois répressives peuvent-elles vraiment changer le monde ? La situation présente de l’humanité et de la vie sur terre est à tout point de vue alarmante. Les solutions extérieures d’urgence, même légitimes, sont-elles suffisantes à garantir notre avenir ? Les discours politiciens, les marches et les pétitions pour la planète engagées par le peuple peuvent-elles suffire à retourner cette situation et améliorer nos conditions de vie ? Il ne s’agit plus uniquement de masquer ou de changer les choses en surface, mais de mettre en place un mode de vie plus simple en ordre avec la nature, et donc de causer moins de dommages. Dans cette perspective, l’acte politique d’une vie simple et cohérente, à promouvoir, conduirait grandement à réduire les dégâts mais il faut déjà dans ce sens un engagement conscient individuel et solidaire, une volonté ferme et durable pour sauver la vie sur terre.


Extrait de l’interview de Gitta Mallasz par Michel Cazenave dans son film Le Scribe des anges. Le film est disponible sur le site de l’Ina (http://www.ina.fr/video/CPC93002894/g…)

Continuer la lecture de Vers une écologie intégrale

Pratique de l’assise immobile et silencieuse

ARTAS est une école de la vie intérieure dans l’ordinaire pour rejoindre le meilleur de soi.
Et si on s’asseyait…pour voir !

RÉGION CREST – Val de Drôme
Ateliers d’assise immobile et silencieuse tous les mardis à 21h.
Espace Louis Vallon à Crest
Prévoir tenue ample et coussin
Entrée libre aux observateurs
Renseignements :  par COURRIEL

OSONS PRENDRE NOTRE VIE EN MAIN
Approche méditative avec l’assise immobile et silencieuse pour vivre en paix avec soi.
L’assise immobile et silencieuse est la pratique de base de la voie spirituelle Artas. S’asseoir chaque semaine face à face avec soi, dans le silence et l’immobilité pour comprendre qui nous sommes et apprendre à bien vivre avec nos imperfections.
Continuer la lecture de Pratique de l’assise immobile et silencieuse

Invitation au sacré

Un chemin de vie intérieure

Démarche d’une sagesse ancestrale, on entend par spiritualité une ouverture d’esprit permettant à l’homme de s’interroger sur le sens de sa vie et la place qu’il occupe dans le monde.
L’éveil spirituel nous prépare dans une recherche et des expériences de prise de conscience renouvelées, vers de nouveaux champs de perception, de nouveaux états de conscience, une disposition d’esprit transcendant notre perception ordinaire et permettant à l’homme d’apercevoir ce qui est au-delà de l’espace et du temps. Face aux évènements de la vie et nos propres douleurs , elle est réveil d’une humanité qui se dépasse intérieurement pour elle-même.
Une spiritualité établit, vivante dans le concret d’une vie, libère des conditionnements répétitifs  de  notre histoire personnelle, leur donne du sens et nous apaise. Elle dépasse les certitudes culturelles et ouvre notre esprit au nouveau. Elle est une première foi, celle de la croyance et l’expression en un meilleur de soi, elle ne s’apparente pas au dogme religieux mais la précède plutôt en cela qu’elle est complémentaire. Elle n’est pas spécifiquement laïque, elle n’est pas un parti pris. La spiritualité est philosophiquement parlant une invitation pour l’homme à grandir intérieurement dans le sens d’une évolution vivifiante en dépassement de lui-même. Elle concoure au développement de son individualité et au sacré de la vie.

La première paix mondiale

Bernard Montaud fondateur du mouvement spirituel Artas, interviewé dans le cadre du 100ème anniversaire de la fondation du l’ordre Soufi Alâwî, à l’Unesco.


Continuer la lecture de La première paix mondiale

Quelle évolution ?

Puis-je espérer développer  mon fond intérieur ?
Le choix de rentrer en éducation dans une « école moderne de la vie intérieure » est une première étape essentielle sur la voie d’un nouveau possible vers une existence libre, en paix et en ordre.
Comme l’avait fait Freud, Jung, et bien d’autres qui ont révolutionné la conception du psychisme humain, c’est en complétude qu’aujourd’hui dans les mains d’autres chercheurs, la recherche spirituelle reste un moyen laïc de continuer à progresser dans ce domaine de compréhension du fonctionnement humain. C’est aussi politiquement une façon digne et naturelle de respecter la vie dans son évolution à travers une foi juste et tolérante. Ainsi par cette recherche, la découverte et la connaissance de notre fonctionnement intérieur, les actions nourrissantes qui en découlent accompagnent la vie sur terre à son sommet.  Par l’ouverture à la spiritualité, la croissance intérieure proposée à l’homme moderne ne peut exister sans un accompagnement approprié, sérieux sain et respectable. C’est le terrain de culture de notre individualité unique et libre qui est en jeu, pour que la vie continue et que l’évolution qui nous est demandée s’accomplisse sur terre. Puissions nous nous sentir concernés à travers un engagement personnel vrai et fort, pour que cette évolution attendue ait lieue dans le « bon sens ».