Nous sommes des vivants

Si vous avez une conception de Dieu, du monde et de l’Homme comme étant des choses toutes faites qui ne bougent plus, immuables par destination et par nature, alors vous êtes perdus.
A Ces yeux, c’est ce que l’on Est qui compte

Pour moi, l’énergie que dégage le message de ce clip illustre bien cette mouvance de la Vie

A n’en point douter, la crise est là et elle va bouleverser notre quotidien en profondeur jusqu’à infléchir nos comportements les plus ordinaires. Mais elle pourrait bien être une chance, une crise bénie qui accouche d’une nouvelle humanité : l’humanité qui partage.
C’est cette autre version de la crise que Bernard Montaud propose dans son ouvrage « Bénie soit la crise de l’Occident, une analyse spirituelle de la crise » aux éditions Editas.
- Peut-on vivre la crise comme une opportunité ?
- Serait-il possible d’en profiter au lieu de la subir ?
- Se peut-il qu’elle devienne une occasion historique permettant au meilleur de l’homme de se réveiller ?
- Ne serait-elle pas un rendez-vous pour que naisse une humanité plus juste et plus solidaire ?

L’amour moteur de tout

Au début de mon adolescence, le regard d’amour éperdu que je portais à ma petite amie du même âge était l’expression vivante, pure et inaliénable de ma croyance en un amour intemporel et éternel. C’était essentiel et au sommet de tout, comme le début et la fin de toute chose, la raison évidente de l’existence du monde et de Dieu. Je sentais couler en moi un sang d’amour que rien ne pouvait détourner.
Continuer la lecture de L’amour moteur de tout

Faire grandir l’être intérieur

Pour simplifier on pourrait dire qu’après avoir appris à réussir dans la vie, il est tout autant nécessaire d’apprendre à réussir SA vie, ces deux choses sont complémentaires et nécessaires à notre épanouissement global. Alors si réussir dans la vie va avec le domaine « extérieur » de notre existence, comment s’y prendre avec ce qui est de notre réussite intérieure ? Parce qu’on le sent bien, dans le cours de l’évolution qui est la nôtre,  à un moment de notre vie, nous ne sommes plus satisfait de nous-même. Nous ne savons pas encore ce qui nous manque, mais si un peu de foi nous anime, quelque chose en nous à l’intérieur, au plus profond de notre être, cherche à se mettre en route pour tenter de combler le manque d’une nouvelle réussite possible.